PEOPLE

L’ex-compagne d’un footballeur raconte son quotidien de femme battue

Alors que les cas de violences conjugales noircissent plus régulièrement les pages des journaux ces derniers temps, l’ex-compagne d’un footballeur professionnel a livré à L’Equipe un témoignage accablant.

« Je vous ai contacté parce que j’ai peur qu’il finisse par tuer quelqu’un. » Dans son édition du jour, L’Equipe dévoile le témoignage saisissant de « Miriam » (son prénom a été changé). Elle y livre son quotidien de femme battue par son ex-compagnon, un joueur de foot encore en activité.

« Des coups de poings dans le ventre, sur le visage… »

« Avec moi, il était très jaloux et pouvait changer de personnalité à tout moment, raconte Miriam. N’importe quoi pouvait déclencher sa violence… Il cherchait toujours un prétexte pour taper. Et ce n’était pas des petites gifles, mais des coups de poing dans le ventre, sur le visage, partout… En plus, je dépendais complètement de lui financièrement, car il refusait que je travaille. »

Miriam confie également avoir été abusée sexuellement: « Quand il me voyait pleurer après m’avoir tapée, il se rapprochait de moi, me demandait pardon, puis me forçait à faire l’amour. Je me débattais, mais je pense que ça l’excitait. Quand c’était fini, je continuais à pleurer dans mon coin. »

« Ses coéquipiers n’ont rien vu »

« Ses coaches successifs et ses coéquipiers n’ont jamais rien vu de son comportement violent car, à l’extérieur il est réservé et timide, explique-t-elle Quand il part à l’entraînement, il est droit, normal et n’entretient aucun lien avec ses coéquipiers. »

« Je refusais toujours de porter plainte parce que j’étais très amoureuse de lui et que je voulais le protéger, lui et son football (…) Aujourd’hui, je réalise que j’aurais pu mourir. »

« J’ai su qu’il avait tapé sa nouvelle compagne »

« J’ai su qu’il avait tapé sa nouvelle compagne, y compris pendant sa grossesse, confie Miriam qui est restée en contact avec le père du joueur. Je parlerai peut-être un jour à un juge. Mais j’ai peur pour mon fils et moi parce qu’il est vraiment dangereux. »

SOURCE

To Top